Motion spéciale « NON À LA DÉFENSE DEUXIÈME CHANCE ! »
Article mis en ligne le 20 octobre 2005

par GY
Imprimer logo imprimer

RÉUNIE en congrès à Saint-Chamond, les 1er & 2 octobre 2005,

l’Union pacifiste, section française de l’Internationale des résistants à la guerre (IRG), émet une vive protestation auprès du gouvernement français contre le plan « Défense deuxième chance » (DDC), qui prévoit l’emploi des jeunes par l’armée.

Avec ce plan DDC, l’armée porte atteinte à la laïcité, et introduit un droit régalien au licenciement sans motif. Dès cette année scolaire, DDC prétend former de jeunes civils, sous la houlette d’anciens militaires et de personnels bien pensants de l’éducation nationale, afin de préparer leur introduction sur le marché national de l’emploi. Ce laminage des forces vives par l’obéissance et par l’humiliation scandalise les consciences insoumises. De plus, DDC apparaît tout à fait inutile, surtout qu’au même moment le gouvernement casse ouvertement le Code du travail, et impose des systèmes honteux, tel le Contrat nouvel embauche (CNE).

L’Union pacifiste appelle l’opinion publique à se ressaisir, à refuser l’immixtion militariste qui détruit les richesses sociales. Il faut renoncer à vouloir substituer des militaires aux enseignants. Elle demande l’abandon du plan « Défense deuxième chance », et de construire une formation à l’esprit critique, qui donne une véritable possibilité d’émancipation aux jeunes, afin qu’ils s’insèrent dans un monde du travail plus humain, où chacune et chacun apportera sa créativité.

Actus

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33