Lettre ouverte à France Inter, Radio France - et toutes les radios
Article mis en ligne le 13 janvier 2015

par GY
Imprimer logo imprimer

On fait le même boulot.
Poètes politiques.
Aiguillons de la société, agitateurs de conscience, empêcheurs de penser unique, pourfendeurs d’enfoirés, réveilleurs en sursaut d’idéaux, éternels pacifistes utopistes « montreurs de monde à faire ».
Eux avec leurs crayons, nous avec nos mots et nos guitares, nos pianos ou nos accordéons.
Depuis mercredi nous voilà tous suspendus aux ondes. La tronche dans la radio à chialer, rager et nous mettre enfin debout.
Avec, à de rares exceptions près, en décalage total avec l’histoire en marche, les « play-list » habituelles. D’où nous sommes envers et contre tout, à de rares exceptions près, totalement absents.
Même pour célébrer la mémoire de Cabu, Charb, Tignous et Wolinski, martyrs de cette France frondeuse et irrévérencieuse qui elle, nous connaît et nous écoute encore.
On s’est fait insidieusement, lentement mais sûrement sortir des ondes, nous les chansonniers, les poètes politiquement incorrects que notre ADN français génère et irrigue avec autant de force que nos caricaturistes, mais que la grande vague libéralo-mercantile isole, méprise, ringardise - et pour cause : on l’emmerde.
France Inter, Radio France et toutes les radios qui ne bossent pas que pour le fric, réveillez vos consciences ! Retrouvez vos racines, cessez d’avoir honte de nous, osez enfin renouer avec le dessin de radio : la chanson ! Qui loin des délires du show-bizz ne fait pas juste s’évader ou s’éclater mais réveille en sursaut, dérange, crie, rêve, révolte ou révèle. Qui est par essence populaire parce que, indissociable de notre langue maternelle, tous peuvent la comprendre et la chanter. Qui est aussi vitale sur les ondes que le dessin de presse sur le papier : un flash provocateur et émouvant, une fenêtre poétique pour nous élever, nous relier, nous ouvrir le coeur autant que l’esprit.
Mercredi prochain, jour de parution du Charlie historique, saurez-vous lui rendre totalement hommage ? Saurez-vous remplacer vos play-list par ce que compte de plus corrosif, impertinent et universaliste notre belle et grande famille de chansonniers contemporains ? Saurez-vous « montrer à entendre » cette France des libre-penseurs, du « parler dru » que Charlie incarnait, que la nation et et le monde entier célèbrent aujourd’hui ?

Philippe Séranne, dimanche 11 janvier 2015, pour tous les libres-chanteurs ignorés des ondes, en vrac et au pif... : Michèle Bernard, Bernard Joyet, Pascal Mathieu, François Gaillard, Philippe Forcioli, Evelyne Gallet, Xavier Lacouture, Lily Lucas, Flavia Perez, Gérard Morel, Loïc Lantoine, Allain Leprest, Véronique Pestel, Hervé Lapalud, Anne Sylvestre, Gérard Pierron, Nicolas Joseph, Nathalie Solence, Jules Bourdeaux, Gilles Roucaute, Entre deux caisses, Serge Utge-Royo, Laurent Berger, Wally, Francesca Solleville, Didier Odieu, Jean-Luc Schwartz, les Frérots, Manu Galure, Marc Havet, Imbert Imbert, Rémo Gary, Yoanna, Christian Paccoud, Chloé Lacan, Nathalie Miravette, Presque oui, Delphine Coutant, Olivier l’Hôte, Jeanne Garaud, Thomas Pitiot, Clément Bertrand parmi tant et tant d’autres...

Actus

Dans la même rubrique

L’Union pacifiste est en deuil
le 14 janvier 2015 par GY
Cher Charlie,
le 13 janvier 2015 par GY
PRO-FÊTE
le 13 janvier 2015 par GY
Comme un seul homme on s’est levé
le 13 janvier 2015 par GY
# Vos gueules
le 13 janvier 2015 par GY
J’attendais Cabu
le 13 janvier 2015 par GY
Des réactions
le 13 janvier 2015 par GY
BÊTE ET MÉCHANT
le 13 janvier 2015 par GY
Charlie hebdo : c’est la famille des libres penseurs
le 8 janvier 2015 par GY
Message d’un ami parti faire le tour du monde
le 8 janvier 2015 par GY


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33