Réfractaires à la guerre d’Algérie 1959-1963
Article mis en ligne le 2 février 2006

par GY
Imprimer logo imprimer

HONNEUR à vous, les insoumis, les déserteurs, les objecteurs, les réfractaires qui avez eu le courage de “résister”, de dire non à la pacification, à la torture, aux répressions, aux camps d’internement, le courage de “désobéir aux ordres”, à la loi même, aux violations des droits de l’homme, droits individuels et collectifs, droit à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple algérien. »

Ainsi commence la préface de Jean-Jacques de Félice, avocat des objecteurs. Bien des choses n’ont pas encore été écrites sur la résistance à la guerre d’Algérie.

L’action civique non-violente (ACNV) s’est créée en 1957, en coordination avec la communauté de l’Arche de Lanza del Vasto.

Elle dénonce par des manifestations non-violentes les camps d’internement des Algériens, les tortures, la guerre coloniale, sans marcher pour autant avec le FNL.

Puis elle soutient les insoumis et les déserteurs, coordonne leur action et propose un service civil en Algérie pour les réfractaires.

Les nombreux procès, les manifestations, la solidarité effective entre les réfractaires sont relatés avec précision. La lutte pour le statut des objecteurs est présentée, ainsi que le lien entre le combat de l’ACNV et celui de Louis Lecoin avec le Comité de secours aux objecteurs (CSOC).

De cette terrible guerre d’Algérie, ce livre traceune belle page de l’histoire qui doit rester dans notre mémoire.

Maurice Montet


Réfractaires à la guerre d’Algérie 1959-1963, Erica Fraters, Éditions Syllepse, 223 p. 18 € (possibilité de le commander au secrétariat de l’UPF).

Forum
Répondre à cet article

Actus



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33