Viols, armes de guerre
Pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)
Article mis en ligne le 8 février 2016

par GY
Imprimer logo imprimer
Mercredi 9 mars 2016 de 14 H. à 18 H.
Mairie de Paris Salon des Arcades 5 rue Lobau 75004 Paris
Initiative de la Campagne des 52 personnalités féminines, organisée par le Réseau Féministe « Ruptures » dans le cadre de la Journée internationale de solidarité avec les luttes des femmes

Présentation
En juillet 2013, à l’initiative de Maître Hamuli Réty, 52 personnalités féminines lancent une campagne pour la création d’un Tribunal Pénal International en République Démocratique du Congo (RDC).
Les indicibles souffrances consécutives aux maltraitances, aux tortures et aux viols subis par les femmes en RDC demeurent impunis.
Indignées par le silence des instances internationales, ces 52 marraines poursuivent leur action pour que ces crimes, utilisés comme armes de guerre, puissent être jugés par un TPI, seule instance permettant aux femmes victimes de ces atrocités d’être reconnues comme telles. Cette impunité dure depuis vingt ans, il est temps que l’ONU mette cette revendication à l’ordre du jour de ces débats.
Programme
13 H. 30 : Accueil.
14 H. : Présentation et animation, Monique Dental, Réseau Féministe « Ruptures »
14 H. 15 : Accueil par la Mairie de Paris.
14 H. 30 : Hamuli Réty, initiateur de la campagne des 52 marraines pour un TPI en RDC : Actions passées et à venir.
14 H. 45 : Bâtonnier Jean-Claude Bagayamukwe : La défense au quotidien des femmes violées. Rôle du Barreau de Bukavu.
15 H. : Caddy Aszuba, journaliste, lauréate du Prix Princesses d’Asturie pour la Paix : Audition auprès du Roi et de la Reine d’Espagne pour la création d’un Tribunal Pénal International pour la RDC : quelles suites ?
15 H. 15 : Echanges avec la salle.
15 H. 45 : Dr Mukwege : Les différentes formes d’action sociales, juridiques et médicales de la Fondation Panzi de Bukavu.
16 H. : Echanges avec la salle.
16 H. 30 : « Rentrez chez vous et racontez » : création théâtrale à partir des témoignages de femmes aux corps meurtris, interprétée par Claudia Mongumu, auteure, metteure-en-scène et Charles Meunier.
17 H. 15 : Echanges avec les comédiens.
Exposition de photos d’archives sur les femmes violées au Congo, de Marie Ponchelet et Marie-Hélène Le Ny.
Contacts et inscription courriel : monique.dental@orange.fr
Indiquer Nom, prénom, organisme, adresse, tél, mail.
Il est préférable de se munir d’une pièce d’identité.

Actus

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33