Marseille : Samedi 12 janvier à 17 heures
Les causeries mensuelles du CIRA

Des laboratoires du nucléaire à la guerre généralisée au vivant : le monde comme projet Manhattan par Jean-Marc Royer

Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du
feu nucléaire. Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki,
deux villes choisies dans le but « de causer le maximum de
dégâts et de pertes en vies humaines », est l’aboutissement
inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus
grand secret, ce dernier a réuni quatre années durant la fine
fleur de la science internationale, les industries de pointe
étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance
de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit haletant et
solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-
Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution
finale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération
humaine.
Or le projet Manhattan est le strict contemporain d’une autre
entreprise de mort massive, celle qui culmine à Auschwitz-
Birkenau. La thèse au coeur de ce livre est que ces deux moments
Jean-Marc Royer est ingénieur spécialisé en aviation
civile. Il a étudié aussi l’histoire. Il est l’auteur de La
science, creuset de l’inhumanité (L’Harmattan, 2012) et
d’une dizaine d’articles sur la catastrophe nucléaire de
Fukushima dont « Quinze thèses sur le nucléaire »
(Écologie et politique — revue des Presses de Sciences-
Po —, 2013).
Le monde comme projet Manhattan : des laboratoires
du nucléaire à la guerre généralisée du vivant par Jean-
Marc Royer. Le Passager clandestin, 2017. 345 pages.
19 euros. Le livre sera disponible au CIRA le jour de la
causerie.
(Auschwitz et Hiroshima) sont les « points de bascule » d’une histoire inaugurée un siècle plus tôt dans
l’alliance entre le mode de connaissance scientifique, le capitalisme industriel et les États-nations modernes,
qui a débouché sur les premières lois eugénistes et les massacres de la Grande Guerre. Ces « secrets de
famille » de l’Occident sont l’origine refoulée
de la guerre généralisée au vivant que mène le
capitalisme depuis l’après-guerre.
L’auteur en appelle à l’élaboration d’une
théorie critique radicale pour que, levant le
voile du refoulement, nous puissions faire face
ce qui menace désormais toute vie sur Terre.

Entrée libre

CIRA 50 rue Consolat 13001 Marseille Téléphone : 09 50 51 10 89
Courriel : cira.marseille@gmail.com Site Internet : cira.marseille.free.fr
Permanences : lundi, mardi, mercredi, jeudi de 15 heures à 18 heures 30 et sur rendez-vous

Dans la même rubrique