Communiqué de presse de l’IRG sur le COVID-19

Chers amis,
Nous espérons que vous vous en sortez et restez en bonne santé. Le bureau exécutif de l’IRG vient de publier le communiqué de presse suivant :

D’ici peu, l’IRG-WRI (l’Internationale des Résistants à la Guerre - War Resisters International) fêtera ses cent ans. Tout en acclamant la diversité culturelle nous sommes fiers d’affirmer, en tant qu’organisation internationale, que notre conviction de l’unité de l’espèce humaine reste inébranlable. La situation provoquée par le COVID-19 démontre clairement que le pas à franchir par les peuples du monde est celui de la coopération internationale – et non pas la confrontation - s’ils veulent sauvegarder les vies de leurs membres.
Depuis près de cent ans, nous n’avons cessé de proclamer que toutes les guerres sont des crimes contre l’humanité et que les guerres ne sont point l’état naturel du cours des affaires humaines. Maintenant que le monde entier se trouve confronté à l’une des plus graves crises sanitaires et sociales depuis des décennies, notre devoir est de répéter ce que nous ne cessons de dire depuis si longtemps : la bataille la plus importante que nous devons mener, c’est de sauver les vies des humains, non de les tuer !
Sur le plan économique, nous n’avons cessé, et continuons à le faire, d’insister sur l’immense gâchis de ressources que représentent les guerres et leurs préparatifs. Au lieu d’être investi dans l’armement nucléaire, les avions de combat, mitrailleuses et autres bombes à fragmentation, notre argent devrait être investi dans la santé, l’environnement, l’éducation et les besoins sociaux. Au lieu de donner de l’argent pour la recherche et le développement militaires – pour lesquels il ne manque d’ailleurs jamais de financements, via l’argent des contribuables - l’argent devrait aller à la recherche médicale, environnementale et sociale.
De nombreuses organisations et membres du réseau de l’IRG ont mené et publié une série d’études qui ont démontré que les investissements militaires s’effectuaient au détriment des systèmes de santé et rendaient nos sociétés plus vulnérables plutôt que de les rendre plus sûres. Nombreux sont nos membres ayant préféré faire des dons aux œuvres sociales en préconisant un refus de payer la part de leur impôt destinée au budget pour l’armée et pour des préparatifs belliqueux, ce qui leur a valu des amendes par le fisc. Aujourd’hui plus que jamais, l’objection fiscale aux dépenses militaires doit être dépénalisée et les gens doivent, à tout le moins, être autorisés à allouer leur argent à des œuvres sociales, si tel est leur désir.
Dans la situation présente provoquée par le COVID-19, il est inacceptable que les mass média présentent l’armée comme une institution qui aurait même une grande contribution dans l’effort de limiter les ravages du virus. Rien n’est plus éloigné de la vérité. Du personnel militaire contribue en ce moment, dans le monde entier, à une série de tâches telles que la désinfection de lieux publics, l’achat d’équipements médicaux, voire la construction d’hôpitaux de campagne. Or, des travailleurs et des professionnels civils accompliraient et géreraient ces interventions beaucoup mieux. Dans de nombreux pays, des soldats sont chargés du « maintien de l’ordre public », de cantonnements renforcés. Ce sont là des fonctions que les armées ne sont absolument pas tenues de remplir. Il est de même déroutant de voir des hommes politiques et les média internationaux faire appel à l’imaginaire militariste en assimilant la situation actuelle à une guerre, justifiant ainsi la présence de l’armée dans la vie quotidienne des gens.
Pour toutes ces raisons, l’IRG lance un appel, à tous les peuples et à toute personne individuelle sur la planète, à refuser une vision étroite et xénophobe de la crise en cours, arrêter les investissements dans les armées et les préparatifs militaires guerriers, convertir l’industrie militaire en une industrie au service de la santé publique, au service des besoins sociaux et environnementaux, rejeter tout recours aux militaires dans la solution de cette crise provoquée par le COVID-19 et, pourquoi ne pas le dire, abolir toutes les armées et activités guerrières afin de faire que ce monde offre plus de sécurité et plus de justice

Traduction SG

Pour une lecture en V.O. (anglais) voir sur
https://wri-irg.org/en/story/2020/wri-executive-committee-statement-covid-19-crisis


Dans la même rubrique

0 | 15

Émission Si vis pacem
le 21 décembre 2020
par GY
Les causeries mensuelles du CIRA
le 20 décembre 2020
par GY
Journée des prisonniers et prisonnières pour la paix.
le 4 décembre 2020
par GY
GIONO PACIFISTE
le 1er décembre 2020
par GY
Le Rire de Cabu
le 6 octobre 2020
par GY
Histoire des Citoyens du Monde
le 22 septembre 2020
par GY
CALENDRIER DU CIRA 2021
le 2 août 2020
par GY
Rolland Hénault aux Éditions de l’impossible
le 23 juin 2020
par GY
SI vis pacem
le 26 mars 2020
par GY
Rire grâce à Rolland Hénault
le 8 décembre 2019
par GY
Cadeaux de saison
le 22 décembre 2018
par GY
La Fanfare du loup joue son ode pacifique
le 18 octobre 2017
par GY
La Bombe
le 9 février 2017
par GY
Dictionnaire Maitron des anarchistes
le 25 janvier 2017
par GY
Soirée en chansons autour de 14-18
le 7 mai 2016
par GY