Notre ami Lucio est décédé

Même s’il n’était pas connu pour ses actions non-violentes, ce camarade savait ouvrir sa porte aux initiatives libertaires.
Ainsi son Espace Louise-Michel, à Paris, a accueilli, en 2018 et pendant plusieurs semaines, une formidable exposition des affiches pacifistes et antimilitaristes collectées par Joël Vacher.
Dans la biographie pu­bliée en 2013, Bernard Thomas rappelait comment Lucio, « muy discreto », fut à la fois maçon sur les chantiers et voleur, braqueur, illégaliste, pour fournir en papiers ses amis anars espagnols notamment… Une saga d’un intérêt historique.

Merci pour tout, Lucio.

Lucio, maçon, anarchiste et faussaire, Bernard Thomas.
Publié par les éditions du Ravin bleu (l’imprimeur de l’UP),
294 pages, 10 euros.